Nouveau à Dieppe le Multiplex

Le coup d’envoi est donné. Les premiers engins de chantier viennent d’investir le bâtiment industriel qui abritait auparavant les ateliers du lycée de l’Emulation Dieppoise. Les opérations vont s’enchainer pour l’ouverture programmée en septembre prochain d’un multiplexe cinéma de huit salles ainsi que d’une brasserie dédiée au sport.

« Aujourd’hui, jeudi 27 décembre, c’est la naissance du multiplexe cinéma. » Le maire Nicolas Langlois ne masque pas sa satisfaction. Voilà plus de deux ans que l’idée de bâtir un tel équipement au cœur de l’ancienne halle à tabac réhabilitée a germé dans l’esprit de l’élu. « L’offre culturelle va s’étoffer et pas n’importe où puisque ce multiplexe s’inscrit en cœur de ville, au cœur de l’agglomération, précise-t-il. Il est positionné aux côtés de la gare SNCF, de la gare routière, aux côtés d’espaces de stationnement également, ou encore sur le tracé de l’avenue verte. »

Les anciens ateliers du lycée de l’Emulation Dieppoise vont revivre avec un équipement cinématographique ultramoderne tout en préservant l’identité du lieu. « Ce multiplexe sera unique car la structure et l’histoire de ce patrimoine seront préservés, assure Jean-Edouard Criquioche, le directeur général de Ciné Dieppe, société propriétaire du site et qui exploitera le futur cinéma. Nous allons y aménager huit salles. Nous voulons que ce lieu soit à l’image de cette ville : accueillant et familial. »

Neuf mois de travaux

Après les travaux de démolition des parois secondaires à l’intérieur du bâtiment qui devraient s’achever mi-janvier, les salles seront agencées — « On entre des cases dans des cases », schématise l’architecte, spécialisé dans la construction de cinémas, Gilbert Long.

Après les finitions et neuf mois de travaux, le multiplexe devrait pouvoir accueillir ses premiers clients dès la rentrée de septembre. D’ici là, l’exploitant qui a repris le Rex, place Nationale, continuera de se familiariser avec le public dieppois. « Beaucoup d’habitants ont beaucoup de souvenirs au Rex mais il devra refermer ses portes quand celles du multiplexe ouvriront, prévient Jean-Edouard Criquioche. Leurs habitudes vont changer. Notre challenge est aussi que le public trouve ici la chaleur et le prolongement de ce que les anciens exploitants du Rex, Germano et Sylvie Gazzani, avaient créé. »

Une brasserie et un temple du sport

Promis. Le futur multiplexe sera bien un lieu de vie. « C’est pour cela que nous restructurons le parvis de la gare avec un grand espace piétonnier et de la verdure », souligne Nicolas Langlois. Surprise du chef. La Halle à tabac hébergera également un « stadium », une brasserie entièrement consacrée au sport. « Nous allons reproduire ce concept qui fonctionne à Rouen, avec un écran de 20 m2 sur lequel nous diffuserons les grands événements sportifs télévisés, des gradins, une décoration à l’effigie des clubs locaux, annonce Stéphane Novick, porteur du projet et également propriétaire à Dieppe du Tout va bien et de la pizzéria Henry IV. Le midi, nous développerons la restauration pour permettre aux salariés du secteur de venir prendre leur repas comme ils pouvaient le faire auparavant au Bérigny. »

Amarym immobilier - Baie de Somme et Côte d'Albâtre